Plantes médicinales et breuvages

Pharmacie naturelle

Ayahuasca

(aya-Wasca, littéralement « la vigne des esprits  / morts » en  quechua) Ce breuvage fait à partir d’une liane de l’Amazonie la Banisteriopsis est utilisé de façon traditionnelle par les shamans en Amazonie pour leur propriété psychotrope et curative pour contacter les esprits et ouvrir les portes d’une autre réalité où le shaman peut voir de quoi souffre son patient.

infusion psychédélique basé sur différentes plantes amazoniennes, capables d'induire un effet puissant hallucinogène. Son utilisation a toujours été attribués à des pouvoirs magiques et thérapeutiques.

La potion de base, pour être actif sur le plan pharmacologique, doit être produit en faisant bouillir ensemble, pendant plusieurs heures, un minimum de deux plantes amazoniennes, à savoir la Liana Banisteriopsis caapi et les feuilles d'arbustes Psychotria viridis.

Le Jambu

Le jambú, en français Brède mafane, est une plante typique des régions amazoniennes. Jouissant d’un fabuleux pouvoir anesthésiant, ses feuilles sont par exemple utilisées dans les cas de douleurs dentaire. Plus les feuilles sont crues, plus l’effet anesthésiant est notable.

Ses propriétés antiseptique viennent également en aide à quiconque aurait par malchance croisé la route d’un cobra agacé. Ses nombreuses vitamines et protéines font d’elle une partenaire toute indiquée pour combattre différentes allergies et douleurs légères.

On la retrouve aussi dans la cuisine amazonienne dans des plats comme le tacaca, ou plus fou encore, dans la préparation de certaines cachaça, surtout dans la région du Pará, où la plante vous fera vivre une expérience bien différente de la dégustation de cette eau de vie locale.

Le Copaiba

Il produit une huile aux propriétés antibiotiques, anti-inflammatoires, cicatrisantes et anti cancérigènes. Très utilisé dans les cas d’ulcères, de pharyngites, dans le traitement des pellicules et des problèmes de peau. Le copaiba a également des pouvoirs diurétiques, expectorants, désinfectants et stimulants et peut être utilisé dans le traitement de la bronchite. des dermatoses et psoriasis.. L’écorce est utilisée dans la composition des sirops pour la toux.

Le Baume de Copahu est une oléorésine extraite de différentes espèces d'arbres sud-américains du genre Copaifera (copaïers). On la récupère directement en perçant le tronc de ces arbres. Cette oleorésine peut être distillée à la vapeur pour obtenir une huile essentielle.

Ce sont des arbres tropicaux pouvant atteindre 20 mètres de haut, exploités à diverses fins : bois d'œuvre, bois de chauffage, résine, tanin.

Copaiba_tree-min-720x400

L'Andiroba

L’andiroba possède des qualités anti-inflammatoires, cicatrisantes, stimulantes et antianémiques. L’huile est un protecteur naturel et est utilisé comme protection solaire, ainsi que contre les dermatites, les ulcères et les lésions musculaires. Il donne force et brillance aux cheveux. L’écorce et les feuilles sont utilisées dans la préparation de thés pour combattre la fièvre, les rhumatismes et la pneumonie.

Son tronc à l'écorce rugueuse est haut de 30 mètres et son diamètre peut atteindre deux mètres. Il a une croissance rapide. Sa propagation est facile en sol humide. Ses feuilles sont longues, composées, alternées et imparipennées. Les fleurs sont blanches, jaunes ou rouges selon la variété, petites, hermaphrodites et réunies en paquets.

Le fruit est une capsule ronde formée de quatre valves de 3 à 4 mm d'épaisseur, dure, de couleur grise. Quand le fruit est mur, il s'ouvre et laisse tomber au sol les noix qu'il recouvrait. Celles-ci sont au nombre de 7 à 9, assez grosses, polygonales, plates dans leur partie interne et convexes dans leur partie externe, à l'écorce lisse un peu spongieuse, marrons, recouvrant une masse blanche légèrement rosé, compacte et oléagineuse.